Le Contrat de Ville de Montpellier

Le Contrat de Ville cadre

La réforme de la politique de la Ville, instaurée par la loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine du 21 février 2014, a pour objectif d’assurer l’égalité entre les territoires, de réduire les écarts de développement entre les quartiers défavorisés et leurs unités urbaines et d’améliorer les conditions de vie de leurs habitants.
Le 10 juillet 2015, Myriam El Khomri, Secrétaire d'Etat chargée de la Politique de la Ville, a signé avec la Métropole de Montpellier, le Contrat de Ville de Montpellier 2015-2020. Ce sont au total 20 partenaires qui se sont engagés à réduire les inégalités au sein des 12 quartiers retenus, tous situés sur la ville de Montpellier.

La stratégie élaborée et partagée par tous les partenaires a été organisée autour des 3 piliers de la loi Lamy et des principes intégrateurs de la nouvelle politique de la ville de la Métropole de Montpellier. Les partenaires signataires ont identifié 7 priorités stratégiques qui traduisent un engagement politique fort et partagé pour le contrat de ville de Montpellier Méditerranée Métropole.

Ces 7 priorités sont les suivantes :

  1. Rapprocher les activités économiques des quartiers prioritaires
  2. Responsabiliser les entreprises pour refonder le dispositif d’insertion
  3. Mobiliser l’ensemble des communes et des quartiers de la Métropole en faveur d’une véritable mixité de l’habitat, afin de contribuer à l’équilibre social du territoire
  4. Renforcer la mixité dans les établissements scolaires de la maternelle au lycée
  5. Engager en priorité le réinvestissement urbain du quartier sud Mosson pour renouveler en profondeur son image et son fonctionnement
  6. Promouvoir l’attractivité des quartiers par des actions coordonnées et efficaces pour la tranquillité publique et la gestion des espaces publics et privés
  7. Valoriser les talents en contribuant à faire que chaque jeune, chaque femme et chaque homme trouve sa place dans la société et se sente citoyen de la Métropole.

 

Contrat de Ville cadre

 

Les enjeux du Contrat de Ville

Intégrant les trois piliers du contrat de ville de l’Etat et les principes intégrateurs de la Métropole, 11 enjeux ont été définis pour traduire les 7 priorités et constituer l’ossature du contrat de ville. A ces 11 enjeux, s’ajoute un dernier enjeu, qui intègre les 4 approches transversales définies par l’Etat : le soutien à la jeunesse, l’égalité entre les femmes et les hommes, la lutte contre les discriminations, la lutte contre toutes les formes de replis communautaires ainsi qu'un principe défini par la Métropole, l’innovation.

Enjeu n°1 – Mobiliser l’écosystème économique pour redéfinir une politique de l’emploi et de l’insertion performante
Enjeu n°2 – Renforcer la mixité sociale a l’école, au collège et dans tous les lieux éducatifs en développant les coopérations et l’accompagnement des familles
Enjeu n°3 – Renforcer le soutien aux adolescents
Enjeu n°4 – Favoriser les parcours d’accès à la maîtrise de la langue française et aux compétences de base
Enjeu n°5 – Organiser la mixité dans le logement a l’échelle métropolitaine
Enjeu n°6 – renforcer l’accessibilité et la présence des services et équipements
Enjeu n°7 – Elaborer un projet de renouvellement urbain ambitieux pour la Mosson et retisser la ville
Enjeu n°8 – Soutenir le développement économique  dans les quartiers
Enjeu n°9 – Rénover les démarches de gestion urbaine de proximité
Enjeu n°10 – Placer la médiation comme levier de cohésion sociale
Enjeu n°11 – Prévention de la délinquance et sécurité
Enjeu n°12 –  Approches transversales (soutien à la jeunesse, égalité femmes / hommes, lutte contre les discriminations, lutte contre toutes les formes de replis communautaires, innovation).

 

Avenant au contrat cadre

Un avenant au contrat cadre signé le 8 juillet 2016 est venu préciser le cadre stratégique général d’intervention et les engagements de l’ensemble des signataires pour la période 2015-2020.

Les 12 enjeux du contrat cadre ont été regroupés en 5 objectifs opérationnels et ont donné lieu à l’élaboration de 76 fiches opérationnelles. Ces fiches opérationnelles représentent le cadre d’action dans lequel les partenaires ont souhaité concentrer les interventions, en premier lieu au travers de la mobilisation des politiques de droit commun, mais également au travers des appels à projets lancés annuellement à destination principale des acteurs associatifs pour la mise en œuvre des enjeux du contrat de ville.

Avenant opérationnel au Contrat de Ville cadre

Atelier renouvellement urbain quartier Cévennes
Photo quartier Cévennes